Ajouter un sous-domaine Wildcard (Linux)

Ajouter un sous-domaine Wildcard (Linux)

Utilisez les sous-domaines Wildcard pour rediriger les visiteurs depuis les sous-domaines non existants vers l'un de vos sites Web, généralement, vers votre site Web principal. Voici les scénarios d'utilisation typiques de cette fonction :

  • Améliorez l'organisation du site Web et exécutez des campagnes marketing.

    Par exemple, vous n'avez pas de sous-domaine vps-limited-offer, mais souhaitez rediriger les utilisateurs à partir de limited-vps-offer.exemple.com vers exemple.com.

  • Aidez les utilisateurs à atteindre votre site Web même s'ils ont mal tapé un nom de sous-domaine.

    Il n'est pas rare de taper un nom de site Web de manière incorrecte si le préfixe du début est www (par exemple, ww.exemple.com).

  • Enfin, certaines applications de site Web (WordPress) utilisent les sous-domaines Wildcard pour créer des sous-domaines dynamiques à des fins pratiques et pour améliorer l'expérience utilisateur.

Remarque : le trafic des sous-domaines existants ne sera pas affecté en quoi que ce soit si vous ajoutez un sous-domaine Wildcard.

Ajout des sous-domaines Wildcard

Vous pouvez ajouter un sous-domaine Wildcard par nom de domaine sous un abonnement. Pour ce faire, allez dans Sites Web & Domaines et ajoutez un nouveau sous-domaine dont le nom est "*" à l'un de vos noms de domaine. Exemple : exemple.com. Si vous souhaitez que ce sous-domaine ait un jeu personnalisé de scripts ou un contenu de site Web, indiquez un dossier root de document personnalisé pour ce sous-domaine.

Restrictions des sous-domaines Wildcard

Les sous-domaines Wildcard agissent comme des sous-domaines typiques avec les exceptions suivantes :

  • Fonction Linux uniquement. Actuellement, les sous-domaines Wildcard sont pris en charge uniquement sur Plesk pour Linux.
  • Impossible de renommer. Il est impossible de renommer de tels sous-domaines.
  • Aucune zone DNS. Ce type de sous-domaines n'a pas de propre enregistrement de zone DNS dans le serveur DNS de Plesk. À la place, ils ont l'enregistrement A qui pointe vers l'adresse IP associée à un nom de domaine correspondant.
  • Permettre à d'autres utilisateurs de l'abonnement d'accéder à l'application. Les utilisateurs de Plesk ne sont pas capables d'installer les apps APS dans les sous-domaines Wildcard.
  • Aucun site Presence Builder. Les utilisateurs de Plesk ne sont pas capables d'éditer et de publier les sites dans ces sous-domaines.